Vivre avec un husky sibérien


 

L’éducation d’un Sibérian Husky, pour ce qui est de l’apprentissage à la propreté, est la même que pour les autres races. Par contre ce qui peut surprendre un maître, non averti, est le rapport de force que peuvent avoir certains Sibérians Huskies dominant avec lui (il ne faut pas oublier que le Sibérian Husky est un animal de meute et qu’il respecte une hiérarchie très stricte, il vous considère comme l’un des siens, et se comporte, avec vous, comme avec ses congénères). S’il est très soumis, il n’y aura aucuns problèmes. Par contre, s’il s’agit d’un chien dominant, il essaiera de savoir qui de vous deux est le chef. Il vous faudra donc dés son plus jeune âge, lui faire comprendre que vous commandez, et que lorsque vous lui donnez un ordre, il doit obéir. 

Une autre chose importante, le Sibérian Husky ne supporte pas l’injustice, il faut donc être sûr que les punitions sont données à bon escient, sinon il risque de ne pas vous prendre au sérieux, et de ne pas vous reconnaître comme chef. Une grande part d’amour entre également en compte dans les rapports de l’animal et de son maître. Certaines personnes disent que les Sibérians Huskies sont des chiens totalement "indressables", personnellement, je dirai qu'ils sont plus difficile que d'autres races mais qu'avec persévérance, amour et respect, on peut arriver à tout ! C’est vrai pour ce qui est du dressage "chien de défense", car ils ne sont absolument pas fait pour ça. Ils sont exclusivement chiens de traîneaux, mais pour cela il faut, tout de même, qu’ils soient obéissants, sinon comment ferait le musher (l’homme sur le traîneau) pour faire aller les chiens dans la direction qu’il désire. 

En effet seul la parole relie l’homme et l’animal. Lorsque l’on voit des courses de traîneaux, il suffit de regarder la distance qu’il peut y avoir entre un chien de tête, et son maître, sur certains attelage de dix ou douze chiens pour comprendre que le Sibérian Husky est, tout de même obéissant, et donc dressable. Pour obéir à la voix il doit y avoir une grande complicité dans leur rapport et beaucoup d’amour. Pour obtenir cette obéissance à la voix il faut beaucoup de temps et il existe plusieurs méthodes toutes aussi valables. Une d’elle est de prendre un chien en laisse et de faire un parcours en lui indiquant simplement droite, lorsque l’on tourne à droite, et gauche lorsque l’on tourne à gauche. Au début il faut bien sûr le diriger, puis, petit à petit, détendre la laisse et lui donner un ordre pour vérifier s’il a bien compris ce que l’on attend de lui. Ensuite on essaie l’attelage à une patinette sur un parcours comprenant plusieurs changement de direction. La dernière étape est l’entraînement au kart pour vérifier si le chien est capable de suivre les ordres donnés, et il peut également entraîner les autres chiens attelés. 

En général le chien de tête est une femelle, non pas que les mâles soient moins obéissants, mais celle-ci ont plus le désir du " GO" (continuer à avancer) que leurs congénères masculins, ceux-ci plus débonnaires ont toujours besoins d’être stimulés.

Il faut apprendre à un Sibérian Husky la marche au pied. Il fait très bien la différence entre le harnais, qui lui donne le droit de tirer, et la laisse et le collier, qui signifient la promenade. Pour le maître il est plus agréable de promener un chien qui ne tire pas comme un forcené sur sa laisse. D’autre part, pour les personnes qui sont intéressées par les expositions canines, elles se rendront compte, dans le chapitre correspondant, que la marche au pied est indispensable lorsque l’on veut présenter son chien.

Pour apprendre à un Sibérian Husky à marcher au pied, il faut s’armer de patience, faire des séances de "dressage" de courte durée (pas plus de quinze minutes), mais souvent répétées. Lui apprendre les mots "clés" toujours les mêmes, et à force de patience on y arrive très bien.

Le principal défaut des Sibérians Huskies est qu’ils soient fugueurs. Il n’y a pas grand chose à faire, à part clore son terrain du mieux possible. Soit par-dessus un mûrs, de deux mètres de hauteur, soit avec un grillage très résistant et enterré. Les grillages classiques n’arrêtent absolument pas un Sibérian Husky. IL y a encore la possibilité, pour les cas extrêmes, de fixer tout autour de son terrain un fil électrifié.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Siberian-Falko 22/04/2011

Quand je vois à quel point Falko, qui est pourtant un husky très facile à vivre, peut être têtu, je m'imagine qu'il doit être très difficile d'apprendre à un chien dominant à obéir !!!!!!!!!!!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×